LE FUTUR LEUR TOMBE DESSUS

 

Moteur Cailloux (Laure Wauters + Demi-Tour de France)

 

2019.5.17 - 2019.5.26

Elles ont marché autour, appris que Pantin était matière à construction. Dans les vestiges du quotidien : des téléphones, du Capri Sun ou un grand cadre en bois qui fait paroi, porte et portail à la fois. Elles ont six mains et remontent loin. 

L’atelier W les a accueillies du 17 au 27 mai 2019 afin qu’elles mettent en œuvre des choses pensées depuis longtemps. Il y a l’archive sauvage, l’autrefois de chaque ici où elles se posent, les mille fenêtres du regard qui cherche à capter ce qui ne se dit pas. Elles ont comme nous très peur de ce qui va se passer mais Le futur leur tombe dessus est une exposition, c’est-à-dire une exploration par les moyens de l’art qui interroge, reformule et tire des fils auxquels se rattacher, une étape dans un chemin. Une reproduction de mammouth peut dialoguer, de loin, avec une cartouche de LBD explosée ou un verre à moitié plein. Une façade et des fenêtres sont photographiées, encadrées de PVC blanc, poignée, fenêtre trouvée. Des ruines ont été produites, elles hantent quand même. Demi Tour de France (Marie Bouthier et Anouck Lemarquis) et Laure Wauters sont les trois artistes de « Moteur Cailloux ». Outre la collecte, le geste de concevoir un univers en écho à celui qui accueille et celui de produire, qui en découle parfois, il y a le temps de la lecture. Une collection d’ouvrages se présente sur une étagère, bibliothèque pour qui veut bien s’installer. Certaines pages ont été prélevées, puis figées dans de la cire, convoquant la notion de palimpseste qui va si bien avec le temps du chantier. L’exposition est l’arrêt sur image d’un en cours, déterminé par l’espace et le temps d’une présentation. Le Futur leur tombe dessus parle d’un paroxysme, de tous les déjà-là qui nous assaillent. Un pronom crée la distance. Pronom dont on ne sait s’il qualifie les femmes qui sont les artistes qui sont l’appellation qui signe l’œuvre ou s’il désigne d’autres encore que le public est invité à observer avec les créatrices, à travers leur prisme. Constat d’un indéniable qui vaut pour tous, le futur ne se prédit pas à moins que : il y a plusieurs portaux, du seuil de l’atelier à la paroi de bois-béton au dos de laquelle irradie un néon. C’est là le sas, il faut y croire. Entendons bien, rien n’est totalement acté et si le futur tombe, il n’est pas dit que l’on y succombe : les plantes prélevées dans le macadam alentour ont trouvé de quoi renaître dans la fraîcheur du plâtre sensé les figer.

Jeu d’échelle, l’exposition s’articule comme un espace qui s’habite, qui demande qu’on l’investisse comme on enfilerait un costume, prêts tantôt à voyager dans le temps, tantôt à rire ou à frémir, à réfléchir et à sentir. Moteur Cailloux nous emmène loin du narcisse qui s’exhibe pour exister, il faudrait dire qu’elles jouent le jeu.

Clare Mary Puyfoulhoux

le-futur-leur-tombe-dessus-flyer_BD380px
61126655_1081825155334120_85386546452858
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_98
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_93
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_92
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_87
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_82
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_81
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_70
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_60
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_59
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_58
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_54
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_46
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_41
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_36
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_34
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_29
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_23
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_13
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_12
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_8
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_5
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_2
MOTEURCAILLOUX-PANTIN-MAI2019_2-copie

Moteur Cailloux est né de la rencontre entre 3 artistes, Laure Wauters et Demi Tour de France (Marie Bouthier & Anouck Lemarquis), réunies autour de leur fascination pour les vestiges et les palimpsestes contemporains. Abordant cette question à partir de différent médiums, allant de la sculpture à la photographie, l’envie est apparue de construire ou déconstruire la matière et le récit ensemble, en confrontant leurs différentes visions sur le paysage et ses traces. En réfléchissant à la manière de produire une nouvelle histoire collectivement, il importe ici de dessiner une hétérotopie nourrie de leurs univers distincts et pourtant proches. Moteur Cailloux agit comme un “moteur de recherche” mettant en exergue les matières du passé et celles à venir, recherchant le sublime dans le quotidien, voyageant dans les mythes d’antan et les récits futurs, farfouillant dans les archives et se projetant dans les imaginaires suggérés par les lieux traversés ou rêvés.

W © 2010 2020 - Atelier W, 6 avenue Weber, 93500 Pantin, France - wladresse@gmail.com