Fleur bleue est une exposition collective en hommage aux romantiques, aux sensibles, aux émotifs et à la poésie. Être fleur bleue, de l’allemand Die blaue Blume1, c’est parler d’amour, savoir s’émouvoir, se sentir remuer par quelque chose ou quelqu’un. 
 

L’exposition réunit les artistes Louise Aleksiejew, Lucie Férézou, Margaux Janisset, Antoine Medes et Louise Mervelet dans l’espace des Atelier W à Pantin. Nous partageons une certaine forme de sensibilité envers ce qui nous entoure. Une forme qui comprend de la matière et des couleurs. Du papier, de la terre, un espace. De la poudre, des pigments, des émaux. Le contact de la main à la matière est un lien intime indéniable, un jeu de caresse et d’érosion. C’est aussi une étroite complicité à l’eau, à l’humidité, à la viscosité dans tout ce qu’elle a de collante et d’attachante. En ce sens, la viscosité peut se trouver sous plusieurs aspects, par exemple dans la texture d’une peinture, la sensualité d’un baiser, la sexualité, la mollesse d’une sculpture et sa brillance, le rapport au corps...
 

RDV PRO du 26 au 30 janvier 2021

Contact

Novalis, Henri d’Ofterdingen, 1811

HORS LES MURS 

W et Martha Salimbeni en résidence à la SupéretteMaison des arts de Malakoff

02.07 - 02.12.2020

W-ARTOTHÈQUE-Logo-Titre-COM-Insta.jpg

Le collectif W a choisi de développer un projet dont le dispositif interrogera celui d’une artothèque. Définie comme un organisme de prêt ou de location d’œuvres d’art ou de reproductions, l’artothèque possède un double enjeu de diffusion et de médiation de l’art auprès de publics diversifiés. Initiative artistique du débutdu 20e siècle, la politique culturelle française s’en est inspirée dans les années 1980 pour impulser un renouveau au soutien de la création. À mi-chemin entre le musée et la bibliothèque, l’artothèque possède une structure originale qui a en-traîné des développements variés au fil des dernières décennies. Le collectif W souhaite à son tour s’emparer de cet outil de diffusion de l’art pour renouvelerson propre circuit dans une intention démocratique. Résultat d’une réflexion sur les conditions de travail des artistes et la valeur de l’œuvre, ce projet soli-daire a pour enjeu de proposer des alternatives à l’actuel modèle économiquede l’art et son écosystème. En ce sens, le projet s’inscrit dans les orientations du centre d’art.

LA SUPÉRETTE - Maison des arts - centre d'Art Contemporain de Malakoff

28 boulevard de Stalingrad - 92240 Malakoff

OUVERTURE

juillet-août : mercredi -samedi – 16h à 18h

5 septembre- 2 décembre : mercredi - vendredi – 16h à 19h samedi - 15h à 18h
permanence de la maison des arts : mercredi  14h -18h

>>>>> Consulter le fond (PDF 9,5 Mo) >>>>

W © 2010 2020 - Atelier W, 6 avenue Weber, 93500 Pantin, France - wladresse@gmail.com